• Bandeau presse
  • Accueil
  • Presse
  • Actualités
  • Les solutions de contrôle technique d’ACTIA font leur preuve à l’export

Les solutions de contrôle technique d’ACTIA font leur preuve à l’export

juillet 2017 Actualités

Les solutions de contrôle technique d’ACTIA font leur preuve à l’export

La France met en application régulièrement des mesures de restriction de circulation pour faire face à des pics de pollution aux particules fines. Dans ce contexte de lutte contre la pollution générée par l’activité automobile, les solutions de contrôle technique d’ACTIA centralisées par le système VIMS (Vehicle Inspection Management System) s’exportent avec succès et notamment dans les pays très touchés par cette problématique.

ACTIA, vous livre son expérience dans un pays ou la politique antipollution est l’une des plus draconienne et sécurisée au monde.

Le Chili veut réduire drastiquement ses émissions de particules fines. La capitale, Santiago du Chili, est l'une des villes les plus polluées d'Amérique Latine. La situation géographique de cette ville (7 M d’habs), encaissée entre les montagnes de la Cordillère des Andes, perturbe le renouvellement de l'air et depuis des années les autorités locales luttent pour limiter la pollution atmosphérique.

Le contrôle technique au Chili se fait tous les ans voire tous le 9 mois. La forte affluence dans les centres est spectaculaire, un centre peut accueillir jusqu’à 400 voitures par jour, trois véhicules sont examinés en simultané sur les lignes pour une durée moyenne du contrôle de 20 mn par véhicule. Et comme le temps s’est aussi de l’argent au Chili, si le contrôle dépasse 1 heure, le client doit être remboursé ! Dans ce contexte très exigent, le matériel ACTIA qui fait face à un usage intensif est mis à rude épreuve. ACTIA assure à ses clients un bon niveau opérationnel des lignes et des solutions logicielles, la garantie pour le gestionnaire d’un système fiable et stable. L’ergonomie simple et l’interface travaillée sont issues du savoir-faire historique d’ACTIA en contrôle technique et outils de diagnostic. La solution reste évolutive pour répondre aux évolutions de législation imposée par le gouvernement Chilien.

Le contrôle technique au Chili repose sur un système opérationnel centralisé. Des verrous anticorruption et fraude ponctuent chaque étape du contrôle : reconnaissance de plaque, identification empreintes digitales de l’inspecteur sur chaque ligne. Les données sont enregistrées et restituées directement aux instances gouvernementales grâce à l’inter connectivité de tous les équipements ACTIA. L’inspecteur n’a pas accès aux résultats du véhicule. Le système VIMS d’ACTIA gère la totalité du centre : l’accueil, le contrôle bien sur jusqu’au passage en caisse. ACTIA assure le service 24 h/24h d’une équipe opérationnelle à même d’intervenir à la moindre anomalie afin de limiter la perte d’exploitation.

Le déploiement au Chili de la solution VIMS d’ACTIA, avec 40 centres actifs (soit 2 centres sur 4), n’est pas un cas isolé puisque la solution intéresse aussi les pays européens, mais également le Qatar, le Cameroun, la Tunisie et l’Ouganda via les partenariats locaux, leaders mondiaux des services de contrôle et de certification automobiles tels que SGS, OPUS, TUV Rheiland, UTAC etc...

 

CT cam